Actualités

Partager sur :

Aide aux réfugiés : témoignage des EDC de La-Celle-Saint-Cloud

26 septembre 2022 Actu nationale
Vue 229 fois

Comment une équipe EDC peut-elle apporter une aide aux réfugiés ? C’est la mission que s’est donnée l’équipe EDC de la Celle-Saint-Cloud, en partenariat avec l’association Philia. Le principe : un binôme de membres accompagne des personnes récemment arrivées sur le sol français depuis leurs premières démarches administratives jusqu’à un projet professionnel et le retour à l’emploi.

Apporter une aide aux réfugiés pour qu’ils s’imaginent un avenir

Pour l’équipe de la Celle Saint Cloud, l’aventure de cette aide aux réfugiés s’est incarnée auprès de « deux jeunes femmes musulmanes arrivées d’Afrique avec un parcours particulièrement complexe » explique Didier Fénu, membre de l’équipe. Commence alors un parcours personnalisé en six séances qui suit pas à pas les besoins de ces jeunes femmes pour « affronter ce nouveau monde qui était devant elles ». « Les besoins sont très concrets. L’aide aux réfugiés passe par un soutien pour affronter le monde administratif qui était pour elles une montagne sans solution » détaille Didier. Une montagne qui les empêchait jusque-là de s’imaginer un avenir. Les membres EDC leur ont permis de réfléchir à leur avenir professionnel, de refaire un CV ou de rencontrer des professionnels.

Les entrepreneurs et dirigeants sont « bien placés pour l’aide aux réfugiés »

C’est dans cette étape que les membres EDC sont un véritable atout pour l’aide aux réfugiés. En effet « les EDC ont le réseau qu’il faut pour faciliter et fluidifier l’arrivée de ces personnes venues de l’étranger » : réseau professionnel bien sûr mais tous les à-côtés comme les médecins, les contacts pour trouver un logement… « Les membres EDC sont bien placés pour l’aide aux réfugiés, et pas seulement à cause de leur réseau. Dans leurs fonctions, ils sont habitués à rencontrer ou recruter. Rencontrer des personnes qui ont vraiment envie de réussir et de changer leur vie, tout membre EDC va leur tendre la main, c’est évident » explique Didier Fenu, qui se sent enrichi de cette expérience.

Un surplus d’humanité reçu dans cette aide aux réfugiés

Car cette action d’aide aux réfugiés est bien sûr un enrichissement largement supérieur au temps donné. Mais c’est avant tout, pour lui, la prise de conscience que « derrière chaque drame il y a l’histoire d’un homme ou d’une femme, chaque personne est unique et que les poncifs qui justifient l’égoïsme habituellement sont absolument faux. »




2
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.