Qu'est-ce que l'oecuménisme aux EDC ?

 

Cette expérience quotidienne de terrain, la mise en perspective des enjeux humains et le souhait de vivre une cohérence aussi forte que possible entre leur vie économique et leur foi créent entre les entrepreneurs chrétiens une véritable communion fraternelle. L’exigence et la singularité de cette recherche génèrent en effet des liens solides et durables !

Acteurs engagés dans la promotion du travail des hommes et femmes, désireux d’être fidèles aux promesses de leur baptême, joyeux de s’alimenter régulièrement par la lecture de l’Evangile, ces dirigeants, surtout catholiques et protestants, trouvent aux EDC un contexte privilégié pour progresser dans leur conversion personnelle, respectueux de leurs différences et enrichis par leurs approches souvent complémentaires.

La vie d’équipe, temps de relecture de vie et de partage d’expérience sous le regard de Dieu, est à la source de cette communion fraternelle. Grâce au rendez-vous mensuel pour discerner ensemble là où le Christ les précède, ces frères chrétiens vont à l’essentiel, au cœur de leur foi.

 

 

Les EDC sont avant tout œcuméniques car c’est le Christ et les évangiles qui sont les fondations du mouvement.

Les membres sont issus de toutes les confessions chrétiennes : catholique, protestante, orthodoxe. Ce pluralisme confessionnel est une source de richesses au sein même des équipes.

L’œcuménisme se vit d’abord en tant que réalité, comme le fruit naturel de la fraternité que vivent des dirigeants sincères dans leur recherche de sens au contact de réalités entrepreneuriales souvent exigeantes.

Zoom sur l'oecuménisme en Alsace

 

Nous ne sommes pas des théologiens, mais l’écoute de la Parole de Dieu,  la prière commune et la louange nous portent dans notre mission de dirigeants soucieux de viser le Bien Commun et de rechercher le royaume de Dieu autour de nous ; nous formons aussi ensemble nos consciences à l’épreuve des faits et par les formations que nous suivons, notamment sur la Pensée sociale chrétienne (PSC) qui reprend la doctrine sociale de l’église catholique et l’ éthique de la responsabilité et de la solidarité des protestants . Nos actions et nos expérimentations nourrissent notre vie spirituelle qui se renouvelle ainsi.

Bien sûr chacun vit sa foi en cohérence avec son appartenance ecclésiale. Nos réflexions, nos relectures de vie, les mots mis en confiance sur nos vulnérabilités, la confiance dans l’humble puissance du Christ Ressuscité nous font vivre une  profonde communion fraternelle et sincère.  Nous avons aussi la joie de partager exceptionnellement un signe d’unité fort par l’hospitalité eucharistique vécue lors de  rassemblements. Et nous sommes pleins d’espérance car cette unité vécue, réelle et confiante se renouvelle et nous enrichit.

Parmi les éléments constitutifs des EDC, la dimension œcuménique s’est progressivement avérée être un élément porteur du mouvement, notamment depuis les années 1990.

La présence de membres protestants, orthodoxes et évangéliques, quoi que moins nombreux que les catholiques, se traduit par un « vécu remarquable », aussi bien dans les moments forts comme les assises régionales et nationales que dans le « quotidien » de la vie des équipes, des bureaux nationaux et régionaux, des groupes de travail et des commissions. Au-delà de l’amitié vécue entre les membres quelle que soit leur confession, il règne aux EDC une vocation, un appel, une mission à mettre nos talents au service de cette claire demande du Christ : « Soyez un pour que le monde croie. »

Le mouvement des EDC s'attache particulièrement à cultiver et à témoigner de cet état d'esprit, véritable témoignage chrétien pour le monde.

En 2014, à la demande du président des EDC de l'époque Robert Leblanc, un groupe de travail a été créé pour approfondir et réfléchir au sens de l'oecuménisme et de l'unité des chrétiens. Des membres d'Alsace ont rendu compte de ce qu'ils vivaient au sein de leurs équipes. Outre le très grand art, fort apprécié, de cette équipe « Alsace Nord » pour les nourritures qui « nourrissent l’âme autant que le palais », la richesse de ce fonctionnement saute aux yeux et à l’esprit. L’attitude d’écoute bienveillante, en équipe, des points de vue différents des deux conseillers spirituels suscite l'admiration des coéquipiers. Il ne s'agit pas de convertir l'autre à sa propre confession mais de faire découvrir les diverses manières de voir le Christ dans sa vie.

Cela n’ouvrirait-il pas un nouvel horizon pour l’œcuménisme, en cohérence avec la démarche de notre mouvement ?

Gérard Lacour, conseiller spirituel de l’équipe de Poitiers

Paroles de dirigeants

 

    

Témoignage lors de la création de l’équipe EDC Londres

   

« La mission œcuménique du mouvement peut prendre une dimension particulière à Londres. On souhaite accueillir des personnes de l’église anglicane. Nous avons la chance d’avoir deux conseillers spirituels pour accompagner notre nouvelle équipe : un catholique, le Père Boidin de Notre Dame de France, et le Révérend Gulliford de St Mark of Regent’s Park. »

Frédérique et Pierre Blanchet, fondateurs de l’équipe EDC Londres